Voyage à Lacapelle

2016-2017
News
Voyage à Lacapelle

Publié il y a 2 ans par

Voyage à Lacapelle

Le Lot-et-Garonne sous les poteaux

0h45. Le car s’est arrêté à l’Orvasserie. En sont descendus quelques Rushmens contents de leur parcours, tout au moins de leur séjour. Avec en main, quelques coupes, et dans la tête, quelques images ensoleillées du déplacement à Lacapelle-Biron.

Lacapelle-Biron. Ses 452 habitants, son château, son bar restaurant, son épicerie et… ses terrains de rugby. Cadre champêtre idéal pour accueillir près de 800 jeunes rugbymen, garçons et filles, à l’occasion du 8 mai pour le traditionnel challenge de la Lède. Ils viennent parfois de très loin pour participer à cette fête de l’ovalie. Périgord-Agenais, bordelais, Pays basque, et la fameuse équipe de Biarritz (que nos U14 ont battu au passage). Une bonne quarantaine de jeunes du Rush ont fait le déplacement avec Maxime, Cyril, Roger, Michel, Sébastien, Boes, Mickaël… Sur place, de nombreux parents avaient également fait le déplacement, merci à eux ! Sur le terrain, les réussites étaient inégales. Mais deux nuits sur place et une journée entière passée dans les familles a suffi à graver quelques souvenirs inoubliables dans le cœur de nos petits champions.

U10 : un groupe courageux
6 matchs, deux victoires, mais de très courtes défaites : des bonus défensifs qui ont fait dire à Boes que « ça n’était pas passé très loin. Combatifs et belle défense, surtout le matin », voilà comment notre technicien a résumé les choses. « Lors de notre premier match de classement, on a su être collectif, en assurant de belles passes, on était alors capables de battre n’importe qui… » Quelques travers tout de même : des ballons pas lâchés à temps, et une équipe qui est passée à côté de son quart. Différence de gabarit, fatigue sur le dernier match, mais fort heureusement, pas de bobo. Pour, au final, une honorable sixième place, avec des belles phases de jeu, de beaux essais... À noter que le groupe restreint (8 joueurs) a évolué toute la journée avec un seul remplaçant, la plupart des joueurs ayant disputé la totalité des rencontres… Chapeau !

U14 : ils étaient chauds, nos verts !
Magueye s’est annoncé porteur d’eau en chef (en raison de sa blessure) mais ses conseils et encouragements n’ont pas suffi. Bilan tout de même équilibré : 6 matchs, 3 victoires, une 10e place (sur 20 équipes), mais une poule relevée car nos verts ont joué les deux équipes finalistes. L’équipe a échoué en finale du groupe B, défaite 4 à 2. Les U14 ont assuré le spectacle devant un Maxime super-coach, qui aurait sans doute préféré moins d’ambiance et plus de réussite sur le pré. Distinction unanime pour Enzo, Charlie et Yanis, performants à entendre les commentaires d’après tournoi dans le car. Ulysse « la fusée de l’équipe », dixit ses coéquipiers. On se rappellera également du petit échange de tendresses proposé par Oscar à son homologue de Biarritz. Et également une température élevée sur et en dehors du terrain lors de la confrontation avec Belvès. Bref, les verts se sont plutôt bien défendus, dans tous les sens du terme.

U12 : 22 joueurs qui méritaient mieux
Equipe 1 : une entame ratée. Un premier match perdu avec de très beaux cadeaux faits à l’adversaire. Ce n’était pourtant pas Noël. Puis deux victoire probantes le matin grâce à un beau collectif de jeu, un Sacha en feu, un Edgar dynamiteur. L’après-midi fut plus difficile à gérer, avec deux défaites de rang, malgré l’énergie du capitaine Martin, c’est aux portes des demi-finales que l‘aventure s’est achevée, sur un match sifflé une minute avant la fin du temps réglementaire (et une minute, ça compte)… Grosse déception collective, pour les joueurs et les coaches d’ailleurs. La faute à quelques maladresses, des mauvais choix, un manque de constance en défense. Les verts se sont bien battus, terminant leur journée à une 8e place, le groupe méritait mieux.
Equipe 2 : scénario opposé à l’équipe 1 : un premier match débordant d’énergie, un esprit de conquête, du jeu collectif, Lilian au four et au moulin, Mathurin, Wassim présents pour mettre de la vitesse dans le jeu, Eden pour négocier avec l’arbitre... Courte défait (1-2) qui avait le goût d’une victoire. La suite fut plus rude. Nos petits verts ont eu toutes les peines à s’imposer dans le jeu, il faut dire que le niveau technique et physique du rugby du sud-ouest était relevé. Soleil et fatigue ont contribué à épuisé nos champions, et notre petit Antoine se souviendra également d’un plaquage désespéré, repartant du Lot-et-Garonne avec un bras tout blanc (encore merci Serge !)
Un dernier match avec une équipe mixte et une dernière victoire pour redonner le sourire à tout me monde. Avec, en prime, une coupe, on n’était pas loin du paradis…


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter